Archives du blog

samedi 31 décembre 2016

Astrologie 2017 - Partie I : L'Histoire et nos histoires

2016 a été amère pour un certain nombre d'entre nous. Ce soir, nous nous tournerons vers le futur et y enverrons nos souhaits et nos espoirs. Nous ne pouvons pas connaître l'avenir avec exactitude. D'ailleurs, je ne crois pas qu'il s'agisse là du but réel de la divination en général et de l'astrologie en particulier. En revanche, nous pouvons peut-être utiliser les cartes du ciel et leurs symboles pour nous permettre de nous comprendre un peu mieux, de prendre du recul sur ce que nous vivons, pour faire un pas de côté et ne pas nous emballer. Je publierai sur ce blog une série d'articles durant le mois de janvier 2017 afin de tenter de décrypter ce que nous racontent les astres sur l'année à venir. Commençons aujourd'hui en nous intéressant à la relation entre les deux mastodontes du système solaire, Jupiter et Saturne.





En astrologie, tout est une question de cycle. Chacun de ces cycles peut être compris comme une histoire avec son début, son milieu et sa fin. Certaines sont très connues, si connues qu'on oublie parfois de les observer. Le soleil se lève, s'élève haut dans le ciel, puis se couche. La Lune apparaît comme un mince croissant, s'élargit peu à peu et disparaît à nouveau. Le Soleil entre dans le signe du Bélier, traverse tout le zodiaque et retourne dans le signe des Poissons ; une année s'est écoulée. Chaque planète se déplace à un rythme qui lui est particulier. Si la Lune met à peu près un mois à faire le tour du zodiaque, Pluton ne retournera à sa position actuelle que dans 250 ans. Ce sont donc plusieurs horloges astrologiques que nous observons, plusieurs cycles qui s’égrènent en même temps, plusieurs histoires qui nous sont racontées par les astres. L'astrologue devient un conteur, en charge de traduire le langage symbolique des planètes et de lui donner forme, avec un début, un milieu et une fin.


Jupiter et Saturne se déplacent toutes les deux de manière relativement lente. Les événements indiqués dans leurs courses nous marquent donc en profondeur et nous concernent souvent à un niveau plus global, plus sociétal. Nos histoires individuelles se mêlent ici à la grande Histoire. La rencontre entre ces deux planètes, au même endroit du ciel (ce que les astrologues appellent "la Grande Conjonction"), ne se produit que tous les vingt ans environ. La dernière conjonction Jupiter- Saturne a eu lieu en le 31 mai 2000, dans le signe du Taureau, signe de Terre, et la suivante aura lieu dans le 21 décembre 2020, dans le signe du Verseau, signe d'Air. 2016 et 2017 font donc partie intégrante de ce cycle, de cette histoire que nous racontent Jupiter et Saturne à travers leur danse. 


Nous avons désormais un peu de recul pour comprendre ce qui nous est raconté ou, au moins, pour lire le début de l'histoire et une bonne partie du milieu. Libre à chacun d'analyser l'Histoire comme il l'entend. Voici quelques pistes néanmoins. Les années 2000 ont été marquées par un développement économique mondial sans précédent. La crise économique est venue remettre en question cette expansion, redistribuer les cartes et dévoiler ce qui était jusque-là caché. Les grandes puissances ne sont plus invincibles et sont attaquées dans leur sein. Les notions de frontières et de territoires sont interrogées (Taureau). Il est question de pouvoir (et de la définition même du pouvoir), de l'autorité, de l'autoritarisme. Les mouvements conservateurs prennent de l'ampleur. Le pouvoir en place est contesté. Les années qui viennent vont naturellement être le théâtre de la suite de cette histoire. Nous pouvons imaginer, même sans être astrologue, qu'alors que ce cycle se termine, les tensions qui opposent "conservateurs" et "contestataires" font s'intensifier et que les enjeux et intérêts des uns et des autres seront clairement exposés.


Cette période de vingt ans fait elle-même partie d'un cycle plus grand encore. Les portions du ciel (ou signes) dans lesquelles se rencontrent Jupiter et Saturne ne sont pas anodines. Comme je l'écris plus haut, la dernière grande conjonction a eu lieu dans un signe de Terre (en l’occurrence le Taureau). Jupiter et Saturne se donnent rendez-vous dans le même élément pendant une période d'environ 200 ans. Or, comme nous l'avons vu, la prochaine Grand Conjonction aura lieu en Verseau, un signe d'Air, et amorcera ainsi un nouveau cycle de 200 ans. Qu'est-ce que cela signifie concrètement ? La Terre est l'élément lié à la construction, à la sphère matérielle, à l'économie, au concret. La révolution industrielle a complètement changé les règles du jeu qui étaient en vigueur jusque-là et a totalement changé nos façons de vivre. Ce nouveau cycle qui s'annonce est marqué par l'Air, l'élément de la communication, de l'intellect, du mouvement, du langage. Les périodes historiques marquées par l'Air ont connu la naissance de nouveaux systèmes de pensée et la propagation d'idées nouvelles. Alors qu'il est aujourd'hui possible de communiquer avec la terre entière sans sortir de son lit, l'avènement de ce nouveau cycle nous réserve sans doute de nombreuses surprises après ces 200 ans de pensée matérialiste.


2017 s'annonce donc comme l'un des derniers chapitres d'un certain nombre de cycles. Aucune bonne histoire ne se termine sans que la pression ne monte jusqu'à l'élément de résolution. Cela dit, je ne sais pas si cette histoire est très bonne. Quoiqu'il en soit, c'est la nôtre et nous en tournons une nouvelle page ce soir. Alors, on lève la tête et la coupe de champagne (ou de jus de pomme ; vous buvez ce que vous voulez).


Comme toujours, vous pouvez me retrouver sur Facebook pour ne manquer aucun de mes futurs articles et m'envoyer vos messages d'amour. En attendant, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bon réveillon et une très bonne année 2017.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire